Pourquoi ce blog ?

Pour satisfaire mon plaisir d’écrire, avant tout!

Pour partager mes connaissances, en espérant que cela vous sera utile.

Le PLAISIR … On le recherche en permanence, qu’on se l’avoue ou non.

La NOURRITURE… On en a besoin. Elle entretient la vie. Elle est alimentaire ou spirituelle. A la différence de la nutrition, elle n’est pas un processus de transformation et d’utilisation des aliments par l’organisme, mais une source fondamentale de vie. J’ai choisi délibérément ce terme.

PLAISIR & NOURRITURE … Parce que de nos jours on considère qu’il est difficile d’ associer les deux, surtout en matière alimentaire. L’industrie alimentataire nous manipule, en créant des saveurs artificielles et en faisant de nous des toxicomanes du sucre. On ne sait plus apprécier un aliment simple et naturel. Dans le même temps les médias ont cultivé la notion de culpabilité par rapport au fait de manger des choses qui nous font plaisir. Avez-vous pris cette habitude de consommer des yaourts à 0% ou du lait demi-écrémé ? Vous pensez que le fromage blanc 40% de MG est trop gras et qu’il est mauvais pour vous ? Que pensez-vous de la noix de coco, du fromage et des lardons ? Les pommes de terres sautées à la graisse de canard vous font peur? Vous êtes-vous demandé comment faisaient nos grands-parents et nos ancêtres sans le 0% et la crème fraîche allégée ? Nos ancêtres étaient-ils tous gros? Avaient-ils de l’acné jusqu’à 35 ans? Avaient-ils des problèmes de fertilité à 30 ans? Les cancers étaient-ils aussi fréquents?

Grâce à ce blog, j’aimerais partager avec vous ma philosophie en matière de nourriture alimentaire.

Ma philosophie se résume comme cela :

Donnons priorité aux aliments dans leur état le moins transformés par l’homme. Ils sont ceux qui apportent le maximum de nutriments. Combinés sous leur forme naturelle, les nutriments et substances biologiques actives agissent en synergie pour vous apporter ce dont vous avez besoin.

Comment savoir ce qui est bon ? Ma philosophie est la suivante: si l’aliment est emballé, s’il y a une étiquette qui mentionne des ingrédients difficilement prononçables, ou que la date d’expiration est au delà de 2 mois, il y a de fortes chances que cela ne soit pas un bon choix! Et si vous n’êtes pas en mesure de lister les quelques étapes qui se sont déroulées entre l’origine de cet aliment et son état dans votre assiette, il y a de fortes probabilités que ce ne soit pas bon pour vous! (Les raviolis par exemples …)

Soyons curieux et questionnons les habitudes alimentaires de nos ancêtres et conseils de nos grand-mères. Les traditions ont quelque chose de bon !

Ecoutons notre corps à chaque instant. Chaque être humain est unique. Nos cellules ont elles aussi des caractéristiques uniques. Je ne tolère pas les poires, pourtant mon frère peut en manger sans souci (enfin, je crois !) Ce que nous mangeons impacte notre corps différemment avec le temps aussi. Ce que vous mangez aujourd’hui au diner n’est peut être plus adapté à votre métabolisme, alors que 10 ou 15 ans auparavant, une bonne raclette et sa charcuterie (accompagnée de salade verte aux oignons crus) ne vous retournait pas l’estomac.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s